Topic outline

  • General

    UMT PrADE - Protection des abeilles dans l’environnement

    L’UMT est un regroupement d’acteurs de la recherche et de l’innovation, orientée vers les finalités opérationnelles pour les filières agricoles autour d’un label accord par le Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation, et de la Pêche. Cette UMT existe depuis le 1er janvier 2010.
    MAP

    • Topic 1

      Description

      Le moteur de la construction des travaux de l'Unité Mixte Technologique PrADE "Protection des abeilles dans l'environnement" est l’intégration des connaissances en termes de protection des abeilles dans les agrosystèmes. Cette orientation est une dominante scientifique de l’UMR 406 « Abeilles et Environnement » et elle correspond aux objectifs opérationnels de l’ACTA, de l’ADAPI, de l'ITSAP-Institut de l'abeille et de Terres inovia. Nous constituons une source d’informations validées et reconnues permettant de mieux comprendre le déclin des abeilles et de mieux concevoir des solutions techniques capables de l’enrayer. Cette conception de solutions techniques est orientée vers la production d’outils opérationnels pour l'aide au raisonnement de la protection des abeilles.

      Notre objectif nécessite d’établir une veille scientifique, de mettre à l’épreuve par l’expérimentation les hypothèses posées, puis de rendre assimilables par les utilisateurs les résultats en terme de gestion des systèmes agricoles et apicoles en incluant les collectivités territoriales. Concernant la finalité des recherches menées, nous centrons nos travaux sur l’évolution, voire la construction, d’outils d’aide à la décision tournés vers les pratiques agricoles, l’aménagement territorial ou la gestion du cheptel apicole. Il s’agit donc i) de co-construire des méthodes d’évaluation et des outils de pilotage pour fiabiliser les connaissances sur le déclin des abeilles et plus généralement sur l’évolution de leurs populations, ii) de mettre au point et de valider des systèmes de gestion favorables à l’enjeu de préservation des abeilles.

      Ainsi, nous cherchons à répondre à trois séries d’enjeux déterminants : amélioration des bilans, innovation dans les mesures agro-écologiques, étude des différents facteurs de pression. Dans chacun de ces trois domaines, des travaux sont à conduire à différentes échelles. Nous réalisons des travaux analytiques pour la compréhension de réponses ou de mécanismes, en prenant en compte la cinétique des phénomènes, les interactions éventuelles et la variabilité. Une approche intégrative est privilégiée permettant de raisonner l’ensemble des composantes impliquées dans l’intégrité des populations (conduites agricoles et apicoles, gestion du territoire, quantité et qualité des ressources, agents pathogènes, climat), afin de prendre en compte la diversité des situations et de les évaluer de manière globale.

      • Topic 2

        Objectifs :

        • Améliorer les connaissances sur le déclin des abeilles
        • Concevoir des solutions techniques participant à l’enrayement du déclin
        • Constituer une source d’informations validées et reconnues
        • Rendre assimilables par les utilisateurs les résultats de la recherche
        • Co-construire des méthodes d’évaluation, des outils de pilotage et des systèmes de gestion favorables à l’enjeu de préservation des abeilles.
        • Topic 3

          Trois axes de travail :

          • Améliorer les diagnostics de l’état des populations d’abeilles : chez les abeilles sauvages, chez l’abeille domestique
          • Améliorer la connaissance de l’incidence des facteurs de pressions : polluants, ressources, bio-agresseurs
          • Développer une approche intégrative de l’ensemble des composantes : par l’expérimentation et par la conception d’analyses théoriques, de simulations
          Vue d'ensemble des travaux de l'UMT PrADE
          • Topic 4

            Les partenaires


            ACTA - Institut des filières animales et végétales

            Les études de l’ACTA sur l’impact des pratiques agricoles chez l’abeille domestique se déclinent en 2 axes principaux :
            • la définition de la toxicité létale et sublétale de pesticide.
            • l’étude de l’allocation des ressources disponibles dans le milieu. Les produits de ces travaux sont de nouvelles méthodes pour mesurer la toxicité ou les risques liés aux pesticides et une gestion de l’espace agricole en faveur des pollinisateurs.






            ITSAP - Institut de l’abeille

            Cet institut assure la coordination nationale des essais de terrain sur l’abeille, des actions de développement pour l’apiculture, le lien entre la profession et la recherche et assure la diffusion d’informations techniques utiles aux apiculteurs.

            ADAPI - Association pour le développement de l’apiculture provençale

            Membre fondateur de l’Institut de l’abeille, l’ADAPI contribue au développement de l’apiculture en région PACA par des actions techniques mais aussi économiques comme la gestion d’une démarche de certification de l’origine et de la qualité des miels de Provence. À ce titre, elle réalise en région PACA des essais de terrain sur la maîtrise du varroa et des études sur les problèmes d’affaiblissement et de pertes de colonies ou de production.

            INRA - UMR 406 Abeilles et environnement

            Elle une activité centrée sur la compréhension des phénomènes responsables du déclin des populations d’abeilles et des impacts de ce dernier sur la biodiversité et sur les productions végétales.
            Trois équipes développent des actions de recherche :
            • Biologie et Protection des abeilles.
            • Toxicologie environnementale.
            • Ecologie des abeilles et pollinisation.

            Terres Inovia

            Centre technique interprofessionnel des oléagineux, des protéagineux et du chanvre, Terres Inovia est l’organisme de recherche et de développement des professionnels de la filière des huiles et protéines végétales Terres OléoPro et de la filière chanvre Interchanvre.

            La mission de Terres Inovia est d'améliorer la compétitivité des oléagineux, des protéagineux et du chanvre grâce à la technique, en adaptant la production au contexte économique, aux exigences réglementaires et aux demandes sociétales. Ses programmes visent à optimiser la production de graines, à valoriser les produits et à diversifier les débouchés. Les principales cultures concernées sont le colza, le tournesol, le soja, le lin oléagineux, le pois, la féverole, le lupin et le chanvre.